L’odyssée d’Osama de Gaza à Patissia en Belgique

Osamas : Osamas
Odyssey : L’Odyssée
Gaza : Gaza
Patissia : Patissia
Belgium : Belgique

Une aventure extraordinaire d’un jeune réfugié palestinien

Le départ d’Osama

À l’âge de douze ans, Osama est vu à l’aéroport international d’Athènes, peu de temps avant d’embarquer pour un vol vers la Belgique, où il a retrouvé son grand frère. Six mois plus tôt, le jeune Palestinien avait traversé l’Égypte. Il avait voyagé en avion vers la Turquie, était arrivé sur l’île de Leros en bateau, et avait fini au foyer The Home Project à Athènes. Il s’était fait de nouveaux amis qui lui avaient offert une grande carte avec leur photo et leurs vœux – son bien le plus précieux dans sa valise rouge. La nuit du 16 janvier, le jeune Palestinien de douze ans, Osama, n’arrivait pas à dormir. Le lendemain matin, il devait voyager d’Athènes à la Belgique pour retrouver son grand frère. Il était excité à l’idée de le revoir après quatre ans, mais aussi nerveux – pour le voyage, le nouveau commencement là-bas et bien sûr la guerre dans son pays d’origine.

Un trajet dangereux

Osama a traversé la mer sur un bateau en direction de la Grèce, il a dû jeter ses affaires à la mer pour alléger le bateau, gardant seulement ses documents et son téléphone portable. Une fois arrivé à Athènes, l’organisation non gouvernementale The Home Project l’a pris en charge. L’angoisse du voyage a laissé place à l’épuisement et à la tristesse. Il a été accueilli chaleureusement par le personnel de l’ONG et s’est progressivement familiarisé avec son nouvel environnement.

L’adaptation à une nouvelle vie

Osama a commencé à l’école en Grèce en octobre. Malgré les difficultés rencontrées, il a progressivement trouvé sa place dans son nouvel environnement. À l’école, il s’est associé à des camarades qui parlaient sa langue et a reçu l’attention nécessaire pour s’adapter à sa nouvelle vie.

Les défis de la guerre et de la séparation

La guerre dans son pays d’origine a ajouté un autre niveau de difficulté à son adaptation. Il a dû à la fois faire face aux défis de la guerre et à une nouvelle vie en Belgique. Le personnel de l’ONG The Home Project a tout mis en œuvre pour le soutenir, mais a également vu comment il a trouvé refuge à l’école, parmi ses nouveaux amis et dans les divers programmes de l’ONG.

Un départ émouvant

Lorsque le moment est venu de se réunir avec son frère en Belgique, l’école a voulu organiser une fête d’adieu. Cependant, Osama a initialement refusé d’aller à l’école. Après avoir été encouragé par ses amis et enseignants, il a finalement participé à la célébration d’adieu, qui s’est terminée par la plantation d’un olivier dans la cour de l’école en son honneur.

Conclusion

Le voyage d’Osama, un jeune réfugié palestinien, est une histoire émouvante d’adaptation, de séparation et de solidarité. Son parcours reflète les défis et les espoirs rencontrés par de nombreux réfugiés du monde entier. Ces histoires sont essentielles pour sensibiliser les gens à la réalité des réfugiés et à leur besoin de soutien et d’accueil.
Sources: Journal Le Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *