Nécrologie de Khaled Nezzar

Khaled Nezzar – nécrologie

Khaled Nezzar, ancien général et homme politique algérien, est décédé le 12 novembre 2021 à l’âge de 85 ans.

Né le 25 février 1936 à Tizi Ouzou, en Algérie, Nezzar a occupé de nombreux postes importants au sein du gouvernement et de l’armée. Il a notamment été ministre de la Défense de 1990 à 1993, puis chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP).

Après sa carrière militaire, Nezzar s’est retiré de la vie publique et est devenu un écrivain reconnu, publiant plusieurs ouvrages sur son expérience au sein de l’armée et du gouvernement.

Khaled Nezzar laisse derrière lui un héritage politique et militaire important, et son décès a été ressenti par de nombreuses personnes en Algérie et au-delà. Sa contribution à l’histoire de l’Algérie restera à jamais gravée dans les mémoires.

La famille et les proches de Khaled Nezzar lui rendront un dernier hommage lors de ses funérailles, qui auront lieu le 15 novembre 2021 à Alger.







La Guerre Civile en Algérie

La Guerre Civile en Algérie

Alors que le Front Islamique du Salut se préparait à prendre le pouvoir en Algérie après une élection démocratique en 1992, Khaled Nezzar a annulé la démocratie. La décision du ministre de la Défense a plongé l’Algérie dans une sauvage guerre civile de dix ans. Le gouvernement soutenu par l’armée a finalement prévalu. On estime que plus de 150 000 personnes ont été tuées, bien que certaines estimations placent ce chiffre à environ 250 000.

Des points de vue divergents

Pour certains, le général de l’armée vétéran, qui avait été au cœur du régime quasi-militaire de l’Algérie depuis 1965, a empêché le pays de glisser dans un abîme de gouvernance islamiste radicale. Pour d’autres Algériens, il était le principal architecte d’une politique de contre-terrorisme qui a conduit à la mort de milliers de civils innocents ainsi qu’à l’utilisation courante de meurtres et de tortures pour éliminer l’extrémisme islamiste de l’État.

Conséquences

La guerre civile en Algérie a laissé des cicatrices profondes dans le pays, et ses effets se font toujours sentir aujourd’hui. La période de violence et d’instabilité a été dévastatrice pour la population et a laissé des divisions profondes dans la société algérienne.

FAQs

Quelle a été la cause de la guerre civile en Algérie?

La guerre civile a été déclenchée par l’annulation des élections en 1992, provoquant une crise politique majeure et ouvrant la voie à une lutte violente pour le pouvoir en Algérie.

Quels ont été les principaux acteurs de la guerre civile?

Les principaux acteurs de la guerre civile étaient le gouvernement militaire soutenu par l’armée et les groupes islamistes, dont le Front Islamique du Salut.

Quel a été le bilan humain de la guerre civile en Algérie?

On estime que plus de 150 000 personnes ont été tuées, bien que certaines estimations placent ce chiffre à environ 250 000. La guerre civile a laissé des cicatrices profondes dans la mémoire collective de l’Algérie.



Sources: Journal Le Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *