Pourquoi l’une des plus grandes entreprises de technologie de France, avec plus de 100 000 employés, est au bord de l’effondrement

La plus grande entreprise de France se trouve au bord de l’effondrement, mettant en péril les emplois de milliers de personnes.

Le destin incertain de Atos : une étoile montante du monde des affaires français en difficulté

Qu’est-ce qui a fait d’Atos un géant


Fondée en 1997 à la suite de la fusion de plusieurs fournisseurs de services informatiques, Atos a subi de nombreuses transformations au fil des ans. Atos a racheté Siemens IT Solution and Services en 2011, le leader français de la superinformatique Bull en 2014, Xerox ITO pour 1 milliard de dollars la même année, et le joueur américain Syntel en 2018 pour 3,4 milliards de dollars. La capitalisation boursière d’Atos a grimpé et l’entreprise est entrée dans l’indice CAC 40 de la bourse de Paris en 2017. En 2022, la société réalisait un chiffre d’affaires de 12,1 milliards de dollars et employait désormais 105 000 personnes dans le monde entier.

Qu’a conduit à la chute


* Une série d’erreurs, y compris un rachat raté du concurrent américain DXC Technology Co. pour 10 milliards de dollars.
* Erreurs comptables : En 2021, Atos a perdu plus d’un milliard d’euros en valeur boursière après avoir révélé que des auditeurs avaient découvert des erreurs comptables dans deux de ses entités américaines.
* Changements de direction : La société a connu cinq directeurs généraux différents au cours des deux dernières années et demie. Cela a encore érodé la confiance des investisseurs.
* Lenteur à adapter son activité principale : Ils ont eu du mal à s’adapter au virage vers l’informatique en nuage, perdant du terrain face à des concurrents comme Amazon et Microsoft. Cela a entraîné une baisse des bénéfices, une chute de la valeur boursière et un endettement de 2,4 milliards d’euros.

Quels actifs d’Atos sont en vente


* Atos envisage de vendre son activité informatique.
* L’unité Strategic BDS de l’entreprise (informatique en nuage, cybersécurité) est en pourparlers avec Airbus pour 1,8 milliard d’euros.
* Atos négocie avec un médiateur nommé par un tribunal pour refinancer sa dette. Des poursuites ont été engagées contre la direction pour manque de transparence.
* L’avenir du géant français de l’informatique dépend d’une restructuration réussie, de l’obtention de nouveaux financements et du regagnement de la confiance des investisseurs. Des efforts de restructuration sont en cours pour faire face à une dette de 2,4 milliards d’euros due en 2025.

Quel avenir pour Atos


La survie d’Atos dépend de la gestion réussie de sa dette, de la vente d’actifs et de l’adaptation au paysage informatique en évolution. L’issue aura un impact non seulement sur l’entreprise elle-même, mais aussi sur ses employés, ses partenaires et le secteur informatique français.

FAQs


Atos va-t-elle être en mesure de se sortir de cette crise ?
Oui, Atos est actuellement en train de négocier avec ses créanciers et de restructurer ses activités pour faire face à la crise.

Quels sont les risques pour le secteur informatique français si Atos échoue ?
Si Atos échoue, cela pourrait avoir un impact significatif sur le secteur informatique français, en termes d’emplois perdus et de perturbation des chaînes d’approvisionnement.

Quels actifs Atos envisage-t-elle de vendre ?
Atos envisage de vendre son activité informatique ainsi que son unité Strategic BDS (informatique en nuage, cybersécurité).

Quelles sont les prochaines étapes pour Atos ?
Atos doit réussir à restructurer ses activités, à obtenir de nouveaux financements et à restaurer la confiance des investisseurs pour assurer son avenir.
Source: Journal Le Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *